Formation des lacs

     Les glaciers, qui ont nivelé la chaîne des Pyrénées il y a des milliers d’années déposant des amas de granite, sont à l’origine de la majeure partie des lacs.

 

En effet, c’est dans les massifs granitiques que l’on retrouve aujourd’hui la trace des glaciers, et par conséquent une grande quantité de lacs de montagne.

 

Le passage de ces glaciers a créé des creux qui ont formé, par la suite, soit des lacs, dits de surcreusement, soit des ruisseaux ou des marécages, à cause des sédiments venus gorgés les creux

 

. Bien que les massifs calcaires ne regorgent pas d’eau, quelques lacs y sont tout de même présents

 

Les Pyrénées sont très riches en lacs et ont ainsi la plus forte densité lacustre des massifs montagneux d’Europe.

On peut compter environ 1500 lacs de montagne de plus de 50 mètres de diamètres et 2512 lacs si l’on prend en compte toutes les dimensions.

On trouve ces lacs d’altitude à des hauteurs variant entre 1600 et 3000 mètres.

Cependant le plus haut atteint une hauteur de plus de 30000 mètres ; il se trouve sous l’arrête du Mont Perdu.

 

Sur le versant français oriental, les lacs changent d’appellation. On les nomme alors des « étangs ».

 

La beauté des lacs pyrénéens n’empêche pas le comblement de certains d’entre-eux, et, on assiste alors à la construction de barrages hydro-électriques pour compenser le manque de réserves d’eau

 

Les lacs représentent une grande richesse naturelle dans nos montagnes et font le bonheur des promeneurs et pêcheurs, qui peuvent se réchauffer à la chaleur d’un bon repas et d’une histoire d’antan dans les nombreux refuges bâtis sur les rives des lacs.

 

Pour les pêcheurs ces lacs sont alevinés en salmonidés régulièrement, on peut y trouver des truites fario et arc en ciel,  saumons de fontaine,  omble chevalier, et  cristivomer.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×